background image
l
Vendredi 25 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
5 l
avid Charlet, pr¨¦sident
de l¡¯ANACOFI (asso-
ciation nationale des
conseils financiers), n¡¯est
pas un inconnu en terre azu-
r¨¦enne : son cabinet parisien
s¡¯est r¨¦cemment d¨¦localis¨¦
dans le Var, et de cette double
implantation de Charlet Chau-
vet & Associ¨¦s est peut-¨ºtre n¨¦e
l¡¯envie de cr¨¦er un ¨¦v¨¦nement
d¡¯envergure sur un sud-est o¨´
les conseils financiers aupr¨¨s
des dirigeants sont l¨¦gion. Et
o¨´ les r¨¦seaux professionnels
sont solidement f¨¦d¨¦r¨¦s. Col-
lectivit¨¦s locales, UPE, BA 06
ou CCI, tous ont r¨¦pondu pr¨¦-
sents pour initier cette origi-
nale Semaine du financement
et du d¨¦veloppement des entre-
prises. Tous rassembl¨¦s sous la
banni¨¨re des Conf¨¦rences de
l¡¯Entreprise 06. March¨¦ r¨¦gul¨¦,
cr¨¦dits d¡¯impts, r¨¦formes en
cours et ¨¤ venir, mise en avant
de l¡¯¨¦cosyst¨¨me local, probl¨¦-
matique de l¡¯amorage, indus-
tries cr¨¦atives, les th¨¨mes
abord¨¦s auront ¨¦t¨¦ divers et
vari¨¦s, les tables rondes inves-
tissant l¡¯EDHEC, l¡¯AzurArena
ou m¨ºme la salle du Conseil
municipal ¨¤ Cannes. Et plu-
sieurs initiatives locales se sont
m¨ºl¨¦es aux festivit¨¦s, comme
cette sympathique remise de
diplmes aux 20 entreprises
qui ont test¨¦ la premi¨¨re
mouture de la d¨¦marche Per-
formance Globale 06 impul-
s¨¦e par l¡¯UPE : des r¨¦sultats
encourageants, des parrains
fort pr¨¦sents, Jean-Pierre
Blanc (Malongo) en t¨ºte, et
une deuxi¨¨me session d¨¦j¨¤ pro-
gramm¨¦e pour pousser les diri-
geants sur la voie du d¨¦velop-
pement durable et social alli¨¦
¨¤ la comp¨¦titivit¨¦ (voir notre
vid¨¦o). L¡¯occasion aussi pour
Georges Dao de rappeler les
bienfaits du FCPR 06, premier
fonds entrepreneurial d¨¦volu
¨¤ l¡¯amorage qui accompagne
d¨¦j¨¤ quelques jeunes pousses
prometteuses. Une constance
lors de cette semaine 100%
entreprises : l¡¯optimisme par-
tag¨¦, grce ¨¤ ces ¨¦changes
entre dirigeants azur¨¦ens,
qu¡¯il s¡¯agisse de grands groupes
ou de startups, et grce ¨¤ ces
solutions de financement
d¨¦sormais disponibles pour
qui saura innover et s¨¦duire¡­
L¡¯ANACOFI et ses conseillers
ne seront peut-¨ºtre pas ¨¦tran-
gers aux futures r¨¦ussites.
Actualit¨¦
Actualit¨¦
> David Charlet :
une vitrine pour nos m¨¦tiers
L¡¯ANACOFI, une association cr¨¦¨¦e il y a dix ans autour de nouvelles professions
tr¨¨s fortement li¨¦es ¨¤ l¡¯entreprise et ¨¤ son caract¨¨re patrimonial au sens large.
¡¯est la plus grosse
f¨¦d¨¦ration d¡¯Europe
de conseillers finan-
ciers ind¨¦pendants
et professions affili¨¦es.
Avec trois administrateurs
(sur 14) issus du sud-est
de la France, qui repr¨¦-
sente 20% des adh¨¦rents.
Un ancrage ¨¦vident, une
r¨¦gion bien structur¨¦e, qui
a fait pencher la balance
vers la Cte d¡¯Azur pour
organiser cette semaine
d¡¯un nouveau genre, natu-
rel pendant d¡¯une courue et
traditionnelle convention
parisienne. Nous avons
essay¨¦ d¡¯imaginer un ¨¦v¨¦-
nement diff¨¦rent, avec les autres organisations
concern¨¦es in situ. La volont¨¦, c¡¯est de d¨¦cliner
nos probl¨¦matiques nationales en r¨¦gions, avec
pour navire amiral le sud-est. Avec peut-¨ºtre
des formats plus courts pour les autres terri-
toires o¨´ l¡¯on pourra d¨¦livrer la synth¨¨se de nos
travaux. C¡¯est une de nos projections ; nous ne
sommes pas l¨¤ pour gagner de l¡¯argent, mais pour
impulser, pour dynamiser les chefs d¡¯entreprises.
Pourquoi sur trois villes?
Pour montrer que nous
nous adressons ¨¤ l¡¯ensemble
du d¨¦partement. Un sym-
bole. a n¡¯est pas (et a ne
sera pas) un salon, mais
bien une convention, nous
allons l¨¤ o¨´ il y a de l¡¯activit¨¦
¨¦conomique. Une grosse
organisation, qui s¡¯est sol-
d¨¦e par une belle coh¨¦sion
g¨¦n¨¦rale, et de l¡¯avis-m¨ºme
de David Charlet, il est
d¡¯autres r¨¦gions o¨´ le mon-
tage d¡¯une telle op¨¦ration
et ¨¦t¨¦ impossible, faute
de cordiale entente entre
les diff¨¦rents partenaires.
L¡¯objectif, c¡¯est d¡¯exploiter
toutes les pistes qui s¡¯offrent au cr¨¦ateur d¡¯entre-
prise pour l¡¯¨¦pauler financi¨¨rement. Le cur de
nos m¨¦tiers, ce que l¡¯on sait faire, aider les autres
selon ses comp¨¦tences. L¡¯entreprise a besoin d¡¯in-
ter-professionnalit¨¦, nous sommes un maillon de
cette grande chane. Et il faut bien quatre ou cinq
jours pour balayer tous les sujets¡­
Isabelle Auzias
C
Entreprises : une semaine
pour bien grandir
C¡¯est une premi¨¨re pour le d¨¦partement et pour la commission Entreprise
de l¡¯ANACOFI : une collaboration de terrain et de nombreux ¨¦v¨¦nements
sur Cannes, Antibes et Nice du 21 au 25 octobre.
D
REstauRatEuRs & CO
De l'int¨¦r¨ºt d'anticiper
R¨¦unie en assembl¨¦e g¨¦n¨¦rale ce 21 octobre ¨¤ Nice,
l¡¯Union patronale des cafetiers restaurateurs et m¨¦tiers
de la nuit Cte d¡¯Azur (UPCR) a reu le pr¨¦sident natio-
nal de l¡¯UMIH Roland H¨¦guy. Validation des comptes,
¨¦lection de quatre nouveaux membres au conseil
d¡¯administration, rapport moral du pr¨¦sident Boivin et
¨¦changes avec les adh¨¦rents, venus en nombre au
Radisson Blu.
Hubert Boivin aura notamment ¨¦voqu¨¦ l¡¯accueil, qu¡¯il
faut absolument soigner pour ¨¦viter les courriers de
plainte, l¡¯interdiction de fumer et les ¨¦tablissements
toujours sanctionn¨¦s pour cause de terrasse non
conforme, la concurrence d¨¦loyale causant des ferme-
tures de caf¨¦s notamment dans le haut-pays, avec un
nombre croissant de boulangers qui ont des terrasses,
des camions pizza qui vendent aussi des sandwiches
et du vin¡­ Un bon point toutefois avec la cr¨¦ation de
l¡¯association des DJ de la Cte d¡¯Azur, et l¡¯organisation
d¡¯un gala en septembre dernier avec, comme invit¨¦
d¡¯honneur, Jean-Luc Lahaye (Bob Sinclar n¡¯a semble-
t-il pas pu se lib¨¦rer).
Mais l'actu, c'est bien sr la hausse de la TVA, qui
passera de 7 ¨¤ 10% au 1er janvier prochain : on pr¨¦-
voit 100.000 pertes d¡¯emplois au niveau national selon
Roland H¨¦guy, un grand plan social invisible. Et des
marges qui s¡¯effondrent. Du coup, il va falloir anticiper
pour ne pas ¨ºtre montr¨¦s du doigt en janvier. Heu-
reusement, nous ne sommes pas les seuls concern¨¦s,
donc nous serons moins stigmatis¨¦s, m¨ºme si les
risques d¡¯attaques persistent, certains consid¨¦rant que
nous profitons toujours d¡¯une niche fiscale. La lutte de
la restauration traditionnelle face ¨¤ la restauration indus-
trielle, le titre de Matre restaurateur, et m¨ºme¡­ les sites
de r¨¦servations en ligne qui, comme dans l¡¯htellerie,
prennent de plus en plus la main sur la gestion des
restaurants, autant de th¨¨mes qui seront probablement
¨¤ nouveau abord¨¦s lors du prochain congr¨¨s national
de l¡¯UMIH, qui se tiendra ¨¤ Cannes fin novembre.
ECOLE HtELI¨¨RE
Cent id¨¦es pour un centenaire
C¡¯est rue de France, sous la direction de Monsieur
Armissen, que les plus anciens de nos chefs ont ¨¦t¨¦ for-
m¨¦s ¨¤ une ¨¦poque o¨´ il n¡¯y avait gu¨¨re que trois lyc¨¦es
hteliers de r¨¦f¨¦rence en France. Les autres ont fait
leurs classes dans l¡¯actuel btiment o¨´ le bar de rentr¨¦e
2013, ¨¤ l¡¯invitation de l¡¯Association des anciens ¨¦l¨¨ves,
accueillait les nouveaux. Si les pastis du p¨¨re Gil Flo-
rini attiraient les amateurs, les ¨¦l¨¨ves, eux, s¡¯¨¦taient vu
rappeler qu¡¯ils n¡¯avaient droit qu¡¯aux jus de fruits. Res-
taient les charcuteries italiennes de Fr¨¦d¨¦ric Cordero,
fils du past-pr¨¦sident dont la brillante carri¨¨re hteli¨¨re
a bifurqu¨¦ aujourd¡¯hui vers la politique (adjoint au com-
merce de Cagnes) et les pains de St¨¦phane et Pascale
du Fournil niois.
Petit moment convivial, histoire aussi de doper les
¨¦nergies pour faire de 2014, ann¨¦e du centenaire de
l¡¯¨¦cole, un ¨¦v¨¦nement inoubliable avec cent projets
d¨¦j¨¤ bien engag¨¦s. Trois ouvrages seront ¨¦dit¨¦s pour
l'occasion : un livre de recettes offertes par les grands
chefs issus des murs, un carnet de souvenirs et de
voyages du centenaire, enfin un ouvrage comm¨¦mo-
ratif de luxe. Les ¨¦l¨¨ves participeront ¨¤ la production et
au service de repas ¨¤ l¡¯Elys¨¦e, ¨¤ l¡¯Assembl¨¦e nationale
ou au S¨¦nat, portant haut le flambeau de Nice. Tout
au long de l¡¯ann¨¦e se multiplieront les repas de pro-
motions avec des albums souvenirs ainsi que des col-
lations th¨¦matiques li¨¦es aux relations internationales
du Lyc¨¦e. Sans oublier une exposition de documents
recueillis avec la pr¨¦cieuse aide des Archives.
En un mot, a va bouger, et les ¨¦l¨¨ves autant que les
anciens se passionnent. Jolies agapes en perspective
¨¤ rep¨¦rer tr¨¨s vite.
L.T
Elles sont 20
¨¤ s¡¯¨ºtre essay¨¦es
¨¤ la RSE :
Performance
Globale 06 ferme
sa premi¨¨re
promotion, et
s¡¯engage d¨¦j¨¤
sur 2014 avec le
m¨ºme objectif.
Photo de classe
ce 23 octobre ¨¤
l¡¯AzurArena. Sur
notre vid¨¦o, l¡¯avis
et l¡¯implication de
Jean-Pierre Blanc
(Malongo).