background image
l
Vendredi 25 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
4 l
Actualit¨¦
Actualit¨¦
a sE passE ¨¤¡­
Intel pr¨¦sente ¨¤ Nice ses projets
pour l'Internet des objets
Nom de code : ERIC 2013
uverte par Christian Tordo, pr¨¦-
sident de la commission Emploi,
D¨¦veloppement ¨¦conomique
et Promotion ¨¦conomique du
territoire ¨¤ l¡¯international, la
conf¨¦rence Intel ERIC 2013 sur la
Recherche et l'Innovation s¡¯est tenue
pour la premi¨¨re fois en France, les 22
et 23 octobre 2013 ¨¤ l¡¯Htel Radisson
Blu de Nice. Cet ¨¦v¨¦nement annuel est
organis¨¦ par le n¡ã1 mondial des semi-
conducteurs au travers de ses Intel
Labs Europe qui doivent lui permettre
de s¡¯imposer sur l'Internet des objets et
ne pas r¨¦it¨¦rer l¡¯erreur historique, celle
d¡¯avoir rat¨¦ le march¨¦ des mobiles.
Avec ses ¨¦quipes mobilis¨¦es,
la firme a voulu convaincre un parterre
de chercheurs et de partenaires que ses
puces et processeurs participeront bien
¨¤ la course qui s¡¯engage dans un mar-
ch¨¦ naissant mais plus que prometteur.
Un espace Research@Intel Europe ¨¦tait
r¨¦serv¨¦ ¨¤ la pr¨¦sentation de plus de 14
projets de recherche innovants venus
de l¡®Europe et du monde, mais aussi
de la tr¨¨s proche technopole sophipo-
litaine.
Ces projets utilisent des technolo-
gies qui permettront d¡¯enrichir nos
vies en entrant dans nos villes, maisons
et bureaux par le biais des objets du
quotidien, qui baliseront notre environ-
nement, transformant de faon intel-
ligente les interactions routini¨¨res au
point de les rendre invisibles.
Intel a pr¨¦cis¨¦ ses plans et les
actions d¨¦j¨¤ engag¨¦es avec les ¨¦quipes
des laboratoires de R&D europ¨¦ens
pour embrasser dans son ensemble le
rle que joueront ses processeurs dans
cette soci¨¦t¨¦ am¨¦lior¨¦e. De l'infini-
ment petit avec Quark -le processeur
miniature d¨¦voil¨¦ en septembre et d¨¦j¨¤
enrichi d'une carte baptis¨¦e Galileo-
¨¤ l'infiniment grand, avec la mise en
place d'infrastructures et de logiciels
capables d'exploiter au niveau d'une
collectivit¨¦ ou d'une ville les masses de
donn¨¦es r¨¦colt¨¦es.
Nice ¨¦tait pr¨¦sent¨¦ un projet
concret (d¨¦velopp¨¦ en Irlande par l'un
des labos Intel en partenariat avec l¡¯uni-
versit¨¦ locale) destin¨¦ ¨¤ r¨¦guler auto-
matiquement, grce aux algorithmes,
la faon dont le courant n¨¦cessaire ¨¤
la recharge de voitures ¨¦lectriques est
distribu¨¦, r¨¦duisant ainsi les pics de
consommation lorsque les utilisateurs
rentrent chez eux le soir et branchent
leur v¨¦hicule. Autre b¨¦n¨¦fice, en rechar-
geant en p¨¦riode favorable, ce logiciel
permet d¡¯acc¨¦der automatiquement
aux tarifications pr¨¦f¨¦rentielles.
Un projet qui est en test ¨¤
l¡¯¨¦chelle d¡¯un quartier. charge pour
la firme de convaincre des partenaires
et surtout les utilisateurs, dont certains
sont, il faut bien le dire, r¨¦calcitrants.
Martin Curley, directeur des Intel Labs,
est persuad¨¦ d¡¯avoir les arguments, le
meilleur ¨¦tant de montrer aux gens ce
qu¡¯ils peuvent gagner quelque chose,
temps, confort ou argent, ¨¤ cette ¨¦vo-
lution.
Jacques Pugnaire
Nouvelle com' pour nouvelle ¨¦co ?
Un th¨¨me largement abord¨¦ lors du tout r¨¦cent Monaco Business.
O
Nice
> Label bouffe
Restaurateurs, candidatez!
Le label "Cuisine nissarde",
g¨¦r¨¦ par l¡¯Office du tourisme,
cherche des titulaires. Les
crit¨¨res de s¨¦lection portent
sur le respect des recettes,
la qualit¨¦ des produits et des
mati¨¨res premi¨¨res utilis¨¦s,
et sur la performance ct¨¦
accueil et information de la
client¨¨le comme (on ose
l¡¯esp¨¦rer) la conformit¨¦ avec
la r¨¦glementation en mati¨¨re
d¡¯hygi¨¨ne et de s¨¦curit¨¦. Les
pr¨¦tendants reoivent un
r¨¦f¨¦rentiel compos¨¦ du r¨¨gle-
ment, d¡¯une grille d¡¯¨¦valua-
tion et de 26 recettes, indis-
pensables ¨¤ la labellisation
de leur ¨¦tablissement.
Saint-Tropez
> Le Byblos
croque la Pomme
L¡¯htel varois a reu ce 10
octobre le troph¨¦e Pomme
d¡¯Or, qui consacre chaque
ann¨¦e depuis 11 ans les ¨¦ta-
blissements faisant preuve
de rigueur en mati¨¨re de
s¨¦curit¨¦ alimentaire. Une
prestigieuse distinction
remise par le groupe BVC
Expertise, ¨¤ l¡¯origine de cette
initiative dans laquelle s'est
embarqu¨¦ le minist¨¨re de
l¡¯Agriculture.
La Brigue
> Une charte pour
l'¨¦conomie de proximit¨¦
Comme dans d'autres com-
munes du d¨¦partement,
les administrateurs de la
Chambre de m¨¦tiers et d'arti-
sanat sont all¨¦s ¨¤ la rencontre
du maire, le docteur Bernard
Gastaud, pour lui faire co-
signer une charte de soutien ¨¤
l¡¯activit¨¦ ¨¦conomique de
proximit¨¦, en pr¨¦sence
d'artisans brigasques. Une
visite qui fait partie d'une
strat¨¦gie plus large visant ¨¤
rencontrer des ¨¦lus locaux
afin qu¡¯ils s¡¯engagent pour
la sauvegarde et la d¨¦fense
d¡¯un tissu ¨¦conomique indis-
pensable au d¨¦veloppe-
ment et au rayonnement des
Alpes-Maritimes. La semaine
pass¨¦e, la grande caravane
de la charte s'¨¦tait d'alleurs
arr¨ºt¨¦e ¨¤ Levens, d¨¦fendant
les m¨ºmes causes avec les
m¨ºmes effets.
n tribune, cinq pro-
fessionnels ont donn¨¦
quelques cl¨¦s pour r¨¦us-
sir ¨¤ (mieux) se faire
entendre. C'est Bruno Valen-
tin, directeur associ¨¦ de Ple
Company, qui a ouvert les
d¨¦bats : clair, net et pr¨¦cis,
il a fait partager au public
mon¨¦gasque les quelques
facteurs cl¨¦s du succ¨¨s d'une
campagne de communication
r¨¦ussie. S'appuyer sur des pro-
fessionnels ¨¦videmment, d¨¦fi-
nir des objectifs pr¨¦alables,
surtout ¨ºtre audacieux... Et se
m¨¦fier des r¨¦seaux sociaux,
qui ne sont "pas la solution ¨¤
tout" : un m¨¦dium "¨¤ double tranchant"
pour Fr¨¦d¨¦ric Grossi (FG Consulting),
puisqu'il n¨¦cessite une vraie strat¨¦gie
en amont et surtout, derri¨¨re l'¨¦cran,
un webmaster qui a r¨¦ponse ¨¤ tout, tout
de suite, et ¨¤ toute heure. Certes, mais
les r¨¦seaux sociaux permettraient pour-
tant ¨¤ certains de faire passer l'info plus
efficacement, ¨¤ l'instar d'Herv¨¦ Zor-
gniotti, directeur de la communication
du Grimaldi Forum qui, faute de r¨¦us-
sir ¨¤ joindre les journalistes, se rabat
fr¨¦quemment sur Twitter et Facebook.
Norah Luttway, directrice marketing
et communication chez Carnet de Vol,
a brillamment expliqu¨¦ comment elle
a fait ¨¦merger sa marque dans un sec-
teur tr¨¨s concurrentiel (le pr¨ºt-¨¤-porter
masculin) avec son budget de simple
PME grce au partenariat avec Camille
Lacourt, "un sportif de haut niveau qui
repr¨¦sente le succ¨¨s pour notre cible,
les hommes, et dont les valeurs sont en
ad¨¦quation avec les ntres, ¨¦l¨¦gance,
libert¨¦, performance, modernit¨¦..." Sans
oublier l'image glamour dont b¨¦n¨¦ficie
le nageur aupr¨¨s des femmes qui, sou-
vent, s'occupent de la garde-robe de ces
messieurs... Un partenariat sur deux
ans durant lesquels le sportif, devenu
entre temps champion du monde, s'est
pr¨ºt¨¦ au jeu des shootings, ¨¤ des
cocktails et autres d¨¦dicaces
en magasin, a jou¨¦ les stylistes,
et a m¨ºme ¨¦t¨¦ sollicit¨¦ lors de
s¨¦minaires en interne pour
motiver les troupes... Et a
marche : "nous estimons l'op¨¦ra-
tion ¨¤ 500.000 ¨¦quivalent pub,
et nos retomb¨¦es presse ont aug-
ment¨¦ de 20%".
Autre coup de matre, celui
d'une Monte-Carlo SBM qui,
l'¨¦t¨¦ dernier, a f¨ºt¨¦ de mani¨¨re
spectaculaire ses 150 ans. "Notre
objectif ¨¦tait de donner envie ¨¤ des
clients du monde entier de venir
¨¤ Monaco", explique V¨¦ronique
Burki-Despont, directrice de la commu-
nication. "Pour cela, il fallait leur donner
du r¨ºve... Nous avons donc organis¨¦, mi-
juillet, un week-end d¨¦couverte de nos
¨¦tablissements." Un week-end adoss¨¦
¨¤ un ¨¦v¨¨nement embl¨¦matique : "nous
avons invit¨¦ 100 journalistes internatio-
naux ¨¤ d¨¦guster un d¨¦jeuner pr¨¦par¨¦ par
Alain Ducasse, sur la place du Casino
que nous avions privatis¨¦e pour l'occa-
sion. Nous avons jou¨¦ l'¨¦motion et l'au-
dace." Banco. La place du Casino sans
voiture, sur l'herbe (enfin, la moquette)
et avec les petits oiseaux : l'image a fait
le tour du monde.
Lizza Paillier
E
Fr¨¦d¨¦ric Grossi, V¨¦ronique Burki-Despont, Herv¨¦ Zorgniotti,
Norah Luttway et Bruno Valentin.
Christophe Chauvin (Le Byblos),
Vincent Maillard, chef des cuisines
et Michel Castaing, pr¨¦sident
fondateur de BVC Expertise et
cr¨¦ateur du "Troph¨¦e Pomme d'Or"