background image
l
Vendredi 18 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
27 l
Vendanges >
Un petit verre
d¡¯excellence monastique
La r¨¦ussite entrepreneuriale n¡¯est pas un gros mot pour le chr¨¦tien¡­
r¨¨re Marie-Pques le
dit haut et clair : il croit
en la divine Providence
et¡­ en l¡¯entreprise. Le
dit et le r¨¦p¨¨te avec l¡¯enthou-
siasme et le propos direct
d¡¯un homme peu coutumier
de la langue de bois mais
dynamique gestionnaire des
int¨¦r¨ºts de l¡¯abbaye dont il
est l¡¯¨¦conome. Si la vente des
vins se maintient, les r¨¦sultats
de la Tonnelle, le restaurant
de Saint-Honorat plac¨¦ sous
la protection des Fr¨¨res, ont
progress¨¦ de 9% compen-
sant la baisse de r¨¦sultats
sur les passages maritimes.
Les nouveaux produits tou-
ristiques test¨¦s avec le Festi-
val pyrotechnique de Cannes
ont insuffl¨¦ l¡¯id¨¦e de faire
construire un autre bateau
qui puisse ¨¤ la fois permettre
de transporter les camions et
mat¨¦riaux sur l¡¯le et se trans-
former en bateau-restaurant
avec piste de danse pour les
soirs d¡¯¨¦t¨¦. L¡¯entrepreneur qui
r¨¦ussit, fr¨¨re Marie-Pques
le r¨¦p¨¨te, entrane dans son
sillage le partage de cette
r¨¦ussite. Car sans fraternit¨¦,
la r¨¦ussite n¡¯a pas de sens.
Cette culture de l¡¯excellence
se concr¨¦tise dans le vignoble
de l¡¯abbaye de L¨¦rins par des
pratiques respectueuses des
rythmes de la nature et de
l¡¯environnement. R¨¦colte
manuelle, parcellaire et ¨¦le-
vage des vins dans la virile
tendresse des vignerons pas-
sionn¨¦s. Le r¨¦sultat est au ren-
dez-vous de la marque Une
le, des fr¨¨res, un grand vin
dans la s¨¦r¨¦nit¨¦ d¡¯un temps
qui semble parfois suspendu.
Si lesdits vins sont
superbes, cette excellence
est aussi fraternit¨¦ et partage
avec le Clos de la Charit¨¦ par-
rain¨¦ par des donateurs, fai-
sant l¡¯objet d¡¯une r¨¦colte par-
ticuli¨¨re pour une vente aux
ench¨¨res en janvier au b¨¦n¨¦-
fice d¡¯associations caritatives
de terrain.
De tels vins ne peuvent
qu¡¯¨ºtre garants d¡¯une belle
soir¨¦e ponctuant un repas
qu¡¯ils accompagnent subtile-
ment. D¨¦but de bavardage et
¨¦changes avec Fr¨¨re Marie-
Pques : un rien de clairette
et chardonnay, Saint-Pierre
frais et l¨¦ger, capuccino d¨¦li-
cat de petits pois et la cuv¨¦e
Saint-Cyprien combine ses
notes avec une terrine de foie
gras de canard ouvrant la voie
¨¤ un fin duo de Saint-Jacques
au chardonnay Saint C¨¦zaire.
Juste avant un syrah cuv¨¦e
Saint-Sauveur dont l¡¯opu-
lence accompagne un tendre
filet mignon. Saint Salonius
sur ch¨¨vre frais avant un sabl¨¦
breton ¨¤ la cr¨¨me de Liqueur
mandarine. La cuisine de St¨¦-
phane Francolino a fait mer-
veille dans la cadre si propice
de la salle ¨¤ manger du Ch-
teau Cagnard, rassemblant de
joyeuses tabl¨¦es d¡¯amateurs
su¨¦dois, britanniques et fran-
ais conquis par les propos du
fr¨¨re autant que par des vins
si bien mis en sc¨¨ne gustative.
Liliane Tiberi
F
Art >
A Cagnes, Renoir s¡¯est refait une beaut¨¦
R¨¦habilitation r¨¦ussie et mus¨¦ographie coh¨¦rente pour un v¨¦ritable renouveau.
M de travaux, une
r¨¦novation soign¨¦e du
bti et des jardins, une
mus¨¦ographie revue, le
mus¨¦e Renoir est d¨¦sormais
¨¤ hauteur de la r¨¦putation
internationale du peintre des
chairs tendres, des femmes
souriantes et des paysages
ensoleill¨¦s en ann¨¦es bon-
heur qu¡¯il exalta jusqu¡¯¨¤ son
dernier souffle sans s¡¯arr¨ºter
¨¤ ses propres difficult¨¦s de
sant¨¦.
Aux Collettes, le peintre
qui s¨¦journait ¨¤ Cagnes posa
d¡¯abord son chevalet, fascin¨¦
par la beaut¨¦ d¡¯oliviers dont
certains portaient fi¨¨rement leurs
900 ans, discutant avec le fermier
exploitant les lieux. Quand il apprend
que tout va ¨ºtre vendu (et les arbres
ras¨¦s au b¨¦n¨¦fice d¡¯une plantation
d¡¯illets), il est boulevers¨¦. Il fait une
offre, acquiert la propri¨¦t¨¦ et pr¨¦voit
son installation dans le btiment de
ferme. Son ¨¦pouse le pousse ¨¤ envi-
sager, aisance financi¨¨re venue, de
construire une grande maison pour
sa famille et pour recevoir leurs amis.
C¡¯est chose faite en 1910.
La r¨¦novation qui vient d¡¯¨ºtre
conduite en respect de l¡¯¨¦tat initial
a recherch¨¦ les anciens cr¨¦pis, les
nuances murales d¡¯origine, les tis-
sus, tous choisis pour s¡¯harmoniser
aux tonalit¨¦s des uvres. La volont¨¦
affirm¨¦e d¡¯un retour ¨¤ l¡¯authenticit¨¦
a d¨¦barrass¨¦ la maison de beaucoup
d¡¯ajouts, tant en mobilier qu¡¯en rev¨º-
tements, quitte ¨¤ faire parfois un peu
vide. Les 15 tableaux de l¡¯artiste sont
maintenant mis en valeur dans une
d¨¦licieuse familiarit¨¦ rehauss¨¦e par
la collection importante de photos
de famille. La r¨¦ussite du d¨¦cor, le
s¨¦rieux du projet mus¨¦al ont amen¨¦
quelques collectionneurs ¨¤ pr¨ºter.
C¡¯est ainsi qu¡¯en rez-de-jardin
s¡¯est ouverte une ¨¦mouvante
salle de sculptures grce au
d¨¦pt des familles Renoir et
Guino de 17 pltres utilis¨¦s
pour l¡¯¨¦dition des bronzes.
On entre dans l¡¯intimit¨¦
quotidienne, la propri¨¦t¨¦
abord¨¦e selon le chemine-
ment historique avec un
accueil de qualit¨¦, la salle-¨¤-
manger o¨´ les Renoir tenaient
table ouverte pour leurs nom-
breux visiteurs avec le pot-au-
feu du samedi, les chambres
d¡¯amis, les grandes chambres
des ¨¦poux, enfin l¡¯atelier. Et
on aime ¨¤ flner dans les jar-
dins avec de nouveaux bancs, des
perspectives v¨¦g¨¦tales fleurant la joie
de vivre. Une vraie r¨¦ussite.
Liliane Tiberi
Chemin des Collettes ¨¤ Cagnes-sur-Mer,
de 10 ¨¤ 12 et de 14 ¨¤ 17h, entr¨¦e 6,
gratuit pour les ¨C de 26 ans et les Cagnois.
Visite guid¨¦e + 3 mercredi, samedi et
dimanche de 14 ¨¤ 17h.
3
Patrimoine
> Ils ne sont
pas labellis¨¦s, mais sont
entr¨¦s en zone prot¨¦g¨¦e
D¨¦tente
D¨¦tente
a liste d¨¦j¨¤ longue des Monuments Historiques
(2.278 ¨¦difices prot¨¦g¨¦s sur la r¨¦gion PACA)
s'¨¦toffe un peu plus, avec l'entr¨¦e au palmar¨¨s
des sites remarquables et remarqu¨¦s ¨¤ pr¨¦server
de plusieurs btiments religieux des Alpes-Maritimes,
comme l'ancienne Cath¨¦drale Notre-Dame d'Antibes,
l'ancien palais ¨¦piscopal de Grasse, la Chapelle Sainte-
Croix ¨¤ Nice (r¨¦cemment et joliement restaur¨¦e), l'¨¦glise
Saint-Pons sur les hauteurs de Pasteur et enfin l'an-
cienne Cath¨¦drale Saint-Michel ¨¤ Sospel. Les com-
munes et/ou propri¨¦taires ont ¨¦t¨¦ officiellement infor-
m¨¦s de leur bonne fortune via missive pr¨¦fectorale :
une subvention accompagnera leurs futurs travaux, eu
¨¦gard au caract¨¨re patrimonial que repr¨¦sente ces lieux
d¨¦sormais identifi¨¦s. Des chantiers de restauration qui
pourraient d¨¦boucher, pourquoi pas, sur une future
labellisation ?
L
Dans l'intimit¨¦ du peintre, flnerie au jardin.
LICENCE
D¡¯ENTREPRENEUR
DE
SPEC
TACLES
1-1015185
/2-1015183
/3-1015184
-
CONCEPTION
/CREA
TION
DIRECTION
DE
LA
COMMUNICA
TION
DE
LA
VILLE
DE
NICE
04 92 17 40 79
www.opera-nice.org
13
14
SAISON
VEN
25 20h
SAM
26 16h
VEN
1er 20h
SAM
2 16h
R. Strauss
t¨¦nor Herbert Lippert
violon solo Vera Novakova
Mozart, Schubert
harpe Xavier de Maistre
OCTOBRE 2013
NOVEMBRE 2013
Orchestre Philharmonique de Nice
direction musicale Philippe Auguin
D¨¦tente au Cagnard : Louis N¨¨gre, Frida Ivarsson, St¨¦phane Francolino
et Fr¨¨re Marie-Pques pour l'accord mets-vins parfait.