background image
l
Vendredi 11 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
6 l
Collectivit¨¦s
Collectivit¨¦s
En bref
Pas de F¨ºte des Maires en 2014¡­
A quelques mois des municipales, les ¨¦lus de l¡¯Association des Maires 06 multiplient les motions
autour de la r¨¦forme territoriale, des contraintes financi¨¨res, ou encore des rythmes scolaires.
Une grogne g¨¦n¨¦rale qui conduit certains ¨¤ ne pas se repr¨¦senter.
as simple d¡¯¨ºtre maire ¨¤ l¡¯heure des inter-
communalit¨¦s limitant les pouvoirs, et
d¡¯un Etat de plus en plus ¨¦loign¨¦ et tatillon
sur des normes et r¨¨glements kafkaens
totalement inapplicables. Il faut donc une
belle dose d¡¯abn¨¦gation ou d¡¯altruisme ¨¤ ces ¨¦lus
des villages pour poursuivre leur mission. Certains
parlent d¡¯un mandat de l¡¯¨¦puisement. L¡¯¨¦charpe
tricolore ne fait plus r¨ºver. Et la derni¨¨re assembl¨¦e
g¨¦n¨¦rale des maires des Alpes-Maritimes avant
¨¦lections refl¨¨te cette situation. Les ¨¦lus, pour
l¡¯essentiel des maires de petites communes, ont
d¡¯abord vot¨¦ une motion pour d¨¦noncer l¡¯agression
cet ¨¦t¨¦ d¡¯Andr¨¦ Roatta, maire de la Roquette-sur-
Siagne, par des gens du voyage s¡¯installant en force
sur un stade communal. Soutenant leur coll¨¨gue,
Francis Tujague, maire de Contes et Marc Daunis,
s¨¦nateur-maire de Valbonne, ont fait part de leurs
r¨¦ticences sur une motion qui stigmatise une fois
de plus les Roms. Belle unanimit¨¦ en revanche
contre la r¨¦forme des rythmes scolaires, mais aussi
l¡¯intercommunalit¨¦ avec ces futurs PLU ¨¦largis de
fait qui siphonnent leurs derni¨¨res comp¨¦tences,
la r¨¦forme ¨¦lectorale avec le red¨¦coupage des
cantons ou l¡¯application trop stricte du droit des
sols par l¡¯Etat. Il faut tenir compte de la r¨¦alit¨¦
du terrain et du d¨¦veloppement n¨¦cessaire de nos
communes, avertit Marc Daunis, qui d¨¦nonce par
ailleurs le ton g¨¦n¨¦ral des motions qui lui parat
un peu trop politiquement marqu¨¦.
Les leviers pour dynamiser l¡¯¨¦conomie locale,
th¨¨me abord¨¦ en fin de s¨¦ance, ont tourn¨¦ court
et l¡¯on a ¨¦voqu¨¦ les march¨¦s publics et la mani¨¨re
dont les entreprises locales pourraient se les
approprier. Philippe Renaudi, vice-pr¨¦sident du
BTP 06, souligne haut et fort que les deux tiers
des entreprises du secteur vivent de la commande
publique. Et malgr¨¦ l'approche des municipales,
ladite commande publique s¡¯est ass¨¦ch¨¦e au cours
des derniers mois, mettant une entreprise sur cinq
en difficult¨¦. Seul rayon de soleil de l¡¯assembl¨¦e:
l¡¯annonce des repr¨¦sentants de la Caisse des D¨¦pts
et de la Banque Postale d¡¯une plus grande ouver-
ture des cr¨¦dits aux collectivit¨¦s (pr¨¨s de 200M
en cumul¨¦ pour le d¨¦partement).
Michel Bovas
TRaNspORTs
A¨¦roport de Nice :
un T1 tout neuf
Le Terminal 1 de l¡¯a¨¦roport accuse
son ge et son obsolescence apr¨¨s
plusieurs remaniements succes-
sifs. La soci¨¦t¨¦ a¨¦roportuaire,
tout en poursuivant les ¨¦tudes sur
l¡¯extension du Terminal 2, a lanc¨¦
¨¤ l¡¯automne les premiers appels
d¡¯offres pour sa r¨¦novation et son
extension. Les travaux envisa-
g¨¦s concernent principalement la
salle d¡¯embarquement de la zone
Schengen au premier niveau avec
la cr¨¦ation de zones commerciales,
de restaurants et l¡¯extension sur
500m de la salle d¡¯embarquement
par encorbellement sur la voie de
service. Les travaux seront r¨¦ali-
s¨¦s de nuit pour toutes les parties
bruyantes ou g¨ºnant l¡¯exploitation.
Engag¨¦s en 2014, ils s¡¯¨¦taleront
sur 14 mois. L¡¯actuel btiment est
occup¨¦ par une quarantaine de
compagnies ¨¦trang¨¨res (Emirates,
Lufthansa, British Airways, Swiss...)
et est utilis¨¦ par la moiti¨¦ des 11
millions de passagers qui transitent
par l¡¯a¨¦roport niois. En 2013, avait
d¡¯ores et d¨¦j¨¤ ¨¦t¨¦ r¨¦nov¨¦ l¡¯immeuble
B4 du T1 occup¨¦ par les services
administratifs et la direction.
Saint-Isidore : deux Leclerc, sinon rien¡­
Le centre commercial Nice One de l¡¯Allianz Riviera ouvrira en juin 2015
avec un Leclerc d¨¦multipli¨¦ pour locomotive.
ous pouvons relan-
cer le chantier avant
la fin de l¡¯ann¨¦e,
annonce Guillaume
Lucas, directeur
g¨¦n¨¦ral adjoint du ple
Commerce de Vinci Immo-
bilier. Les recours ayant
retard¨¦ sa construction
ont ¨¦t¨¦ d¨¦bout¨¦s par le
conseil d¡¯Etat. Implant¨¦
sur la faade Est du Grand
stade, le centre Nice One
fait l¡¯objet d¡¯un bail emphy-
t¨¦otique de 99 ans. Il est
un des ¨¦l¨¦ments du PPP
(partenariat public-priv¨¦)
ayant permis la r¨¦alisation
de l¡¯Allianz Riviera par le
groupe Vinci. S¡¯¨¦talant tout en lon-
gueur sur deux niveaux avec une
rue centrale ¨¤ ciel ouvert, il se d¨¦ve-
loppera sur 29.400m dont 23.000
de surfaces de vente, soit une taille
¨¦quivalente ¨¤ son proche voisin Nice-
Lingosti¨¨re (22.000m). Il disposera
de 460 emplacements r¨¦serv¨¦s dans
le parking du stade (1.500 places).
Premi¨¨re enseigne ¨¤ prendre une
option, Leclerc, qui y d¨¦veloppera
un nouveau concept sur 3.700m en
compl¨¦ment de son magasin de Nice
Saint-Isidore. Nice One proposera au
total huit moyennes surfaces (2.000
¨¤ 3.000m) destin¨¦es ¨¤ de l¡¯¨¦quipe-
ment de la personne, une trentaine
de boutiques ainsi que trois ¨¤ quatre
restaurants. Plusieurs enseignes,
dont la nioise Ubaldi, sont sur les
rangs. Conforme aux centres com-
merciaux de nouvelle g¨¦n¨¦ration,
Nice One aura sa th¨¦matique propre,
autour du sport et du bien-¨ºtre. Vinci
Immobilier consacre 80M ¨¤ ce pro-
jet. Les surfaces commerciales seront
lou¨¦es entre 200 et 600 le m pour
les grandes surfaces et 650 pour
les boutiques. L¡¯ensemble du com-
plexe devrait g¨¦n¨¦rer au moins 400
emplois. Le centre b¨¦n¨¦ficiera sans
doute de l¡¯apport d¡¯une client¨¨le atti-
r¨¦e par le g¨¦ant Ikea (40.000m) ¨¤
construire juste en face, dans le futur
¨¦coquartier.
Michel Bovas
N
P
De nombreux premiers magistrats, pour la plupart de petites communes, mais pas seulement. Marc Daunis est l¨¤...
Honor¨¦ Colomas, maire de Saint-Andr¨¦
et pr¨¦sident de l'association.