background image
l
Vendredi 11 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
5 l
Actualit¨¦
Actualit¨¦
MARDI 12 NOVEMBRE 2013 ACROPOLIS
LA
NUIT
DE
L'UPE06`
NICE
Invit¨¦ d¡¯Honneur
Pierre GATTAZ
P R S I D E N T D U M E D E F
RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS
www.40ans-upe06.com
40ans@upe06.com
Dner
spectacle in¨¦dit,
r¨¦trospective
entre cin¨¦ma et
com¨¦die musicale
Le tourisme d¡¯affaires,
de la Cte d¡¯Azur au B¨¦arn
Le 3 octobre dernier, le Club Business 06 recevait les Palois
du Club Prestige & Excellence. L¡¯occasion de comparer
les pratiques en mati¨¨re de tourisme d¡¯affaires.
ertes la Cte d¡¯Azur
est, historiquement,
une destination tou-
ristique o¨´ l¡¯on vient
profiter des plages et des
pistes de ski, mais le tou-
risme d¡¯affaires prend
une place de plus en plus
importante (rappelons que
Cannes est la deuxi¨¨me ville
de congr¨¨s en France, apr¨¨s
Paris). L¡¯a¨¦roport de Pau-
B¨¦arn, lui, fonctionne prin-
cipalement grce aux d¨¦pla-
cements professionnels.
Dans les environs, quelques
belles entreprises comme
Total, Safran ou Euralis. De
grands noms qui doivent ¨ºtre
des ambassadeurs et amener
des congr¨¨s, pour Christian
Laine, vice-pr¨¦sident de la
communaut¨¦ d¡¯agglom¨¦ra-
tion Pau-Pyr¨¦n¨¦es en charge
du tourisme. Parce que l¡¯un
des atouts de la capitale du
B¨¦arn, c¡¯est justement son
palais des congr¨¨s. Et des
professionnels qui jouent le
jeu faon package, d¡¯apr¨¨s le
directeur de l¡¯office du tou-
risme Sylvain Langer : les
taxis, les restaurants, m¨ºme
les bars restent ouverts le soir
en semaine, pour accueillir les
congressistes. C¡¯est sr qu¡¯¨¤
Nice, quand on veut manger
apr¨¨s 23h, on prend ce qu¡¯il
y a et on ne fait pas la fine
bouche. a ¨¦merveille tou-
jours autant les autochtones,
alors imaginons les touristes,
qu¡¯ils viennent pour affaires
ou non¡­
L¡¯on ¨¦voque aussi la
n¨¦cessit¨¦ d¡¯avoir un interlo-
cuteur unique : ¨¤ Cannes,
nous avons perdu le 3GSM ¨¤
cause de l¡¯incapacit¨¦ des col-
lectivit¨¦s ¨¤ les convaincre de
rester, il y a trop d¡¯interlocu-
teurs chez nous, se lamente
Michel Chevillon, pr¨¦sident
des hteliers cannois. Syl-
vain Langer qui, il y a un an
encore, officiait sur Toulon,
rench¨¦rit de faon imag¨¦e :
on dirait que plus on est n¨¦
avec une cuill¨¨re en argent
dans la bouche, moins on fait
d¡¯efforts pour travailler collec-
tivement¡­
Et en parlant d¡¯¨ºtre bien
n¨¦, Michel Chevillon r¨¦pond
¨¤ Christian Laine : non,
ici nous n¡¯avons pas tout.
Et d¡¯¨¦voquer l¡¯enclave-
ment de notre d¨¦partement,
l¡¯absence de TGV, un a¨¦ro-
port qui manque de lignes
r¨¦guli¨¨res avec l¡¯internatio-
nal, indispensables pour
attirer des professionnels,
le prix des taxis (100 pour
un Nice-Cannes), les pro-
bl¨¨mes d¡¯embouteillages et
de s¨¦curit¨¦. Une multitude
de contraintes auxquelles
nos amis pyr¨¦n¨¦ens n¡¯ont
pas ¨¤ faire face. Fr¨¦d¨¦ric
L¨¦vy, PDG de CFM Airplane,
enfonce le clou : ¨¤ Pau,
le terminal est ouvert 24h/24
mais il n¡¯y a pas de com-
pagnie d¡¯affaires (NDLR :
avant la sienne). Ici en
revanche, les compagnies
sont l¨¤ mais ¨¤ 20h l¡¯a¨¦roport
est ferm¨¦. Il est donc impos-
sible de dner au restaurant
avant de d¨¦coller de Cannes.
Pour d¨¦velopper le tourisme
d¡¯affaires, encore faudrait-il
pouvoir se d¨¦placer !
Lizza Paillier
C
Fr¨¦d¨¦ric L¨¦vy, Christian Laine, Franois Wibratte (¨¦lu CCI Pau B¨¦arn),
Philippe Labat (pr¨¦sident du Club Prestige & Excellence), Emmanuel
Gaulin, Nicolas Demange (vice-pr¨¦sident du Club Prestige &
Excellence) et Pascal Brochiero (directeur de l¡¯office du tourisme de
Grasse). Sur notre vid¨¦o, les enjeux de cette premi¨¨re rencontre interclubs.
EMpLOI
Vence booste
ses commerants
L¡¯initiative est municipale, et le programme charg¨¦ : ren-
dez-vous en ce d¨¦but d¡¯automne entre dirigeants de PME
ou auto-entrepreneurs et professionnels de la communica-
tion, journaliste et agences, pour apprendre ¨¤ mieux investir
les m¨¦dias. Une trentaine de Venois ¨¦taient pr¨¦sents pour
l¡¯occasion, dans un esprit r¨¦solument collectif. Vence compte
300 commerces, une force de frappe plus importante que
Cap 3000 qu¡¯il s¡¯agit de porter. Comment fid¨¦liser les clients,
utiliser les r¨¦seaux sociaux, faut-il investir dans un site de
e-commerce ou sur une simple vitrine, et pour quel budget?
Car les ¨¦carts peuvent ¨ºtre cons¨¦quents, sans parfois cor-
respondre aux besoins r¨¦els de l'artisan ou du commerant
concern¨¦.
Un domaine o¨´ les arnaques sont malheureusement nom-
breuses, et certains participants l¡¯ont v¨¦cu dans leur bonne
cit¨¦ venoise. Comme ces tristes prestations o¨´ le site est
offert, mais le r¨¦f¨¦rencement¡­ payant. Une r¨¦union o¨´
l¡¯on aura aussi largement rappel¨¦ que l¡¯appel aux m¨¦dias,
journaux ou sites d¡¯information, doit rester ponctuel, bien
cibl¨¦ et surtout¡­ gratuit. Nous, presse en g¨¦n¨¦ral, souffrons
tous d¡¯une concurrence accrue de magazines et autres paru-
tions ¨¤ destin¨¦es purement commerciales qui confondent,
en toute connaissance de cause, information et publicit¨¦.
Soyez vigilants !
Acropolis : des r¨¦sultats satisfaisants pour GL Events
Fid¨¦lisation, reconqu¨ºte d'anciens clients, carnets de commandes remplis :
le palais des congr¨¨s niois se porte bien.
t ce serait grandement d au travail
d'¨¦quipe abattu par les services com-
merciaux de la Soci¨¦t¨¦ d'exploitation
d'Acropolis Nice, la Ville et l'Office du
tourisme, qui ont men¨¦ des actions de promo-
tion communes. 42 manifestations accueillies
cette ann¨¦e, majoritairement des congr¨¨s, Ber-
nard Carr¨¦, directeur g¨¦n¨¦ral adjoint d'Acropo-
lis, a pr¨¦sent¨¦ le bilan au 30 septembre 2013 :
nous sommes bons sur les congr¨¨s, mais nous
devons faire des progr¨¨s sur les conventions. La
principale difficult¨¦ est de trouver des chambres
d'htels : ¨¤ Nice nous avons seulement deux gros
porteurs, le Radisson Blu et le M¨¦ridien.
Pas d'¨¦tablissement de plus de 300 chambres,
a peut poser probl¨¨me ¨¤ une entreprise qui
organise une convention avec 1.000 collabora-
teurs, ¨¤ r¨¦partir dans 10 ou 20 htels diff¨¦rents...
En parlant d'htels, le DGA estime ¨¤ 200.000 les
nuit¨¦es g¨¦n¨¦r¨¦es cette ann¨¦e par Acropolis, soit
10.000 de moins que l'an pass¨¦.
Ct¨¦ client¨¨le, il semble que les mondes m¨¦di-
cal et scientifique appr¨¦cient particuli¨¨rement la
socca, avec des fid¨¨les parmi les fid¨¨les comme
Cardiostim, les Assises ORL ou les Journ¨¦es den-
taires, mais aussi quelques nouveaut¨¦s gagn¨¦es
en 2012, pr¨¦sentes cette ann¨¦e, et qui ont d'ores
et d¨¦j¨¤ sign¨¦ pour les prochains mill¨¦simes :
Innovative City, NFC Smart Week, ESMINT ou
EVER.
2014 se profile plutt bien, avec moult mani-
festations d¨¦j¨¤ confirm¨¦es, dont un mois de
juin qui s'annonce exceptionnel : Telemanage-
ment Forum, qui a fait son retour ¨¤ Nice cette
ann¨¦e avec 3.500 participants sur cinq jours et
des retomb¨¦es estim¨¦es entre 6 et 7M, suivi
du European Glaucoma Society, Cardiostim et
Innovative City.
L'objectif d'ici trois ans est de gagner 10 ¨¦v¨¨-
nements suppl¨¦mentaires, dont une majorit¨¦
de conventions. Pour faire de Nice une ville
majeure du tourisme d'affaires en M¨¦diterran¨¦e.
Lizza Paillier
E