background image
l
Vendredi 11 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
3 l
Dossier
Dossier
LE CHIFFRE
14 Ma
C¡¯est l¡¯effort budg¨¦taire demand¨¦ aux
troupes de Nice-Matin par la direction
et l¡¯actionnaire principal, Philippe Her-
sant, lors de l¡¯AG du 7 octobre. Effort qui
passera par une ¨¦conomie de postes estim¨¦e ¨¤
pr¨¨s de 200 suppressions. Les salari¨¦s ¨¦taient
venus en apprendre un peu plus sur d¡¯¨¦ventuels
repreneurs, ils ont ¨¦t¨¦ d¨¦us. Tout juste leur a-t-on
parl¨¦ d¡¯un R z¨¦ro, sorte de classe pr¨¦paratoire
¨¤ un muscl¨¦ PSE. Sur notre vid¨¦o, les infos et
impressions de Fr¨¦d¨¦ric Bertaina, d¨¦l¨¦gu¨¦ CGT
du groupe Nice-Matin, au sortir de l¡¯assembl¨¦e
g¨¦n¨¦rale. Prochain ¨¦pisode vraisemblablement
d¨¨s ce lundi, avec la tenue d¡¯un CE extraordinaire.
L¡¯AUTRE CHIFFRE
280.000
C¡¯est ¨¤ peu pr¨¨s le nombre de visiteurs sur
l¡¯¨¦v¨¦nement
Nice 2013, Un ¨¦t¨¦ pour Matisse,
concoct¨¦ par la M¨¦tropole. Ce qui fait dire ¨¤ Rudy
Salles que de tels rendez-vous, aux fortes retom-
b¨¦es ¨¦conomiques (pr¨¨s d¡¯un million d¡¯euros en
seule billetterie), seraient dor¨¦navant program-
m¨¦s une fois tous les deux ans.
LA BONNE NOUVELLE
C¡¯est le retour du
Patriote Cte d¡¯Azur dans
les kiosques. La parution, suspendue suite ¨¤ la
liquidation de la soci¨¦t¨¦ ¨¦ditrice le 30 avril der-
nier, reprend donc sous la forme d¡¯un 12 pages
hebdo, toujours orient¨¦e PC. Alpes Azur table sur
un millier d¡¯abonn¨¦s d¡¯ici la fin de l¡¯ann¨¦e. Prix
au num¨¦ro : 1,50 pour soutenir la pluralit¨¦ de la
presse, et pour s¡¯informer autrement.
LA DATE
Elle a quitt¨¦ ses Chiffonniers du Caire pour
quelques jours, et porte la bonne parole ¨¤ Nice
par l¡¯interm¨¦diaire de l¡¯ONG locale ADE (les Amis
des Enfants) qu¡¯elle d¨¦fend et soutient de toute
sa foi : Sur Sara, en Egypte, au Soudan, ctoie
depuis 35 ans ceux qui n¡¯ont rien. Du 17 au 19
octobre, elle sera ¨¤ Nice, entour¨¦e de la chaleur
des b¨¦n¨¦voles d¡¯ADE, pour rencontrer des jeunes
en particulier, mais aussi des entreprises, que son
relais associatif local souhaite impliquer dans
cette lutte acharn¨¦e contre la pr¨¦carit¨¦, la famine,
la maladie. Le jeudi 17, elle t¨¦moignera ¨¤ 14h au
Radisson Blu avant de rejoindre Saint-Vincent de
Paul, ¨¤ Riquier, pour sensibiliser les lyc¨¦ens ¨¤ sa
noble cause. Le vendredi en matin¨¦e, elle sera
attendue ¨¤ la fac de sciences ¨¦conomiques (Saint-
Jean d¡¯Ang¨¦ly), puis au Lyc¨¦e de la Providence et
¨¤ la fac de droit, toujours second¨¦e de Muriel Tran-
Ercolano, pr¨¦sidente d¡¯ADE. Samedi, direction le
CUM pour une table ronde d¨¦di¨¦e ¨¤ l¡¯aide des
Azur¨¦ens, et clture ¨¤ 18h par une exceptionnelle
vente aux ench¨¨res au Radisson Blu, emmen¨¦e
par le g¨¦n¨¦reux marteau de Matre Palloc (Etude
Nice Ench¨¨res) : de Pahlavi ¨¤ Nall, en passant
par Sosno, Guerrieri, ou les glorieux an¨¦s C¨¦sar,
Arman, et autre Mornar, les artistes et les collec-
tionneurs ont eu du cur, et quelque 105 uvres
seront pr¨¦sent¨¦es pour cette tr¨¨s belle occasion,
accompagn¨¦es de l¡¯ind¨¦fectible sourire de Sur
Sara.
Quoi de neuf
cette semaine ?
vocat, en France, en
2013 : pourquoi, pour
qui, comment? Telle
¨¦tait la question pos¨¦e ¨¤
Paris par le CNB. Sur le papier,
en tout cas. Dans les couloirs du
Palais Brongniart, c¡¯¨¦tait sur-
tout les derni¨¨res mesures gou-
vernementales, pr¨¦vues par le
projet de Loi de finances 2014,
qui cristallisaient les interroga-
tions. Pancartes et robes noires,
une belle d¨¦l¨¦gation d¡¯avocats
tenait le piquet de gr¨¨ve, ¨¤
m¨ºme le hall, comme dans une
trentaine de barreaux de France
(voir ci-contre ¨¤ Nice). Dans
leur collimateur commun: la
diminution du budget de l¡¯aide
juridictionnelle (AJ), dispositif
auquel plus d¡¯un million de justi-
ciables pr¨¦caires ont eu recours
en 2012, mais aussi la mise en
place d¡¯une unit¨¦ de valeur
(UV), indemnit¨¦ que touchent
les 25.000 avocats qui pra-
tiquent l¡¯AJ, une UV identique
aux 161 barreaux de France.
C¡¯est la direction qu¡¯il ne faut
pas suivre, a martel¨¦ dans
son discours le pr¨¦sident Bur-
guburu, qui r¨¦clamait d¡¯entr¨¦e
le retrait de l¡¯article concern¨¦
du projet de loi comme condi-
tion sine qua non ¨¤ toute dis-
cussion sur le financement de
l¡¯AJ. Un compromis finalement
accept¨¦ par Christiane Taubira.
Accueillie par un silence glacial,
c¡¯est sous les applaudissements
que la garde des Sceaux quittera
la place de la Bourse. Exit, donc,
la d¨¦modulation de l¡¯UV pour
2014. Mais nous devons nous
fixer pour ambition commune
de trouver des sommes qui per-
mettront de revaloriser cette UV.
Une fois que ce sera fait, nous
r¨¦fl¨¦chirons ¨¤ un alignement sur
l¡¯ensemble du territoire, a pr¨¦-
venu la ministre.
En filigrane, le souvenir de
la piste de la taxation du chiffre
d¡¯affaires des professions de
droit pour financer l¡¯aide juri-
dictionnelle, qui avait durci un
peu plus la guerre froide entre
avocats et notaires. Quand j¡¯ai
vu qu¡¯il ¨¦tait impossible d¡¯avan-
cer sur le sujet avec les avocats, je
l¡¯ai ¨¦vacu¨¦e. Provisoirement ou
d¨¦finitivement, je n¡¯en sais rien,
pr¨¦vient Christiane Taubira, qui
n¡¯envisage de consolider l¡¯aide
juridictionnelle qu¡¯avec le sou-
tien de la profession. Pour ce
faire, une nouvelle r¨¦union de
travail s¡¯est tenue d¨¨s ce lundi ¨¤
la Chancellerie, en pr¨¦sence du
pr¨¦sident du CNB, du repr¨¦sen-
tant de la Conf¨¦rence des bton-
niers et de Madame le btonnier
de Paris. Le gouvernement veut
corriger son erreur, nous en pre-
nons acte. Mais cette fois-ci, on
n¡¯attendra pas deux ou trois ans
pour voir les choses bouger: il y
a urgence ! met en garde Flo-
rian Borg, secr¨¦taire g¨¦n¨¦ral du
Syndicat des avocats de France
(SAF).
Aur¨¦lie Selvi
> A Paris, des Azur¨¦ens mobilis¨¦s
Une vingtaine d¡¯avocats des barreaux niois et grassois avaient fait le d¨¦placement
pour d¨¦fendre les int¨¦r¨ºts de la profession, lors de cette tumultueuse AGE.
Deux d¡¯entre eux, membres du CNB, nous ont confi¨¦ leurs doutes et leurs attentes.
Me Patrick Le Donne
Avocat au barreau de Nice,
ancien btonnier, vice-
pr¨¦sident de la commission
Intranet & Nouvelles
technologies du CNB.
A Nice, le recours
¨¤ l¡¯AJ augmente
Le discours de la ministre va dans le bon
sens¡­ mais ce ne sont que des promesses !
L¡¯aide juridictionnelle, a fait 13 ans qu¡¯on
nous promet qu¡¯elle sera revaloris¨¦e : 13 ans
de patience, de travail acharn¨¦ de la part des
avocats pour les justiciables. Au barreau de
Nice, le recours ¨¤ l¡¯AJ augmente. Aujourd¡¯hui, il
repr¨¦sente 30 ¨¤ 40% des affaires trait¨¦es, contre
20% il y a quelques ann¨¦es. Lors du conseil de
l¡¯Ordre de ce lundi, le barreau de Nice a pris une
motion qui l¡¯engage ¨¤ suivre l¡¯¨¦volution des tra-
vaux men¨¦s par la Chancellerie et ¨¤ se tenir pr¨ºt,
au besoin, pour une ¨¦ventuelle mobilisation.
Me Roland Rodriguez
Avocat au barreau de Grasse,
membre du CNB et pr¨¦sident
de la F¨¦d¨¦ration nationale
des Unions des jeunes avocats
(FNUJA).
Les jeunes avocats sont
les premiers concern¨¦s
La probl¨¦matique des moyens de l¡¯aide juri-
dictionnelle concerne tout particuli¨¨rement les
jeunes. Quand on d¨¦bute, on se retrouve souvent
d¨¦sign¨¦ d¡¯office pour assister des personnes qui
sollicitent l¡¯AJ et n¡¯ont pas r¨¦ussi ¨¤ trouver un
avocat. S¡¯il la fragilise, en nous r¨¦mun¨¦rant en
dessous du seuil de rentabilit¨¦, le gouvernement
va aboutir ¨¤ ce que de moins en moins de cabinets
pratiquent l¡¯aide juridictionnelle, ce qui p¨¦nalise-
rait les justiciables. Nous avons des propositions
pour trouver des moyens de financement, comme
les contrats de protection juridique, ou la taxation
des transactions immobili¨¨res et des cessions de
fonds de commerce.
Aide juridictionnelle :
les avocats face ¨¤ Taubira
Malaise sous la robe. Vendredi 4 octobre pour la 10e Assembl¨¦e g¨¦n¨¦rale
extraordinaire (AGE) du Conseil national des barreaux (CNB), les avocats ont
cri¨¦ leur d¨¦saccord face aux coupes budg¨¦taires pr¨¦vues dans le projet de
Loi de finances 2014. Un signal d¡¯alarme entendu par la ministre de la Justice.
A
Jean-Marie Burguburu, pr¨¦sident du Conseil National des Barreaux
et Christiane Taubira, garde des Sceaux.