background image
l
Vendredi 11 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
27 l
Initiatives & Entreprises
Entreprises
Entreprises
Les dessous chics de Nice
Experte sur ce march¨¦, Gwenola Le Gall en confirme la bonne sant¨¦.
Avec Les Folies d¡¯Eug¨¦nie, la lingerie de luxe a retrouv¨¦ un v¨¦ritable ¨¦crin.
lle arrive de Bretagne o¨´ elle a conserv¨¦ sa
success story, Les Folies d¡¯Eug¨¦nie, ancr¨¦e
¨¤ Brest, apr¨¨s avoir vendu ses deux autres
boutiques d¨¦di¨¦es au pr¨ºt-¨¤-porter. La
nomination professionnelle de son ¨¦poux sur
la Cte d¡¯Azur lui a donn¨¦ l¡¯id¨¦e de greffer le
m¨ºme concept sur la Riviera. Nice, Monaco?
Ce sera Nice. Gwenola
Le Gall a les reins tr¨¨s
solides financi¨¨rement,
d¡¯excellents bilans, et elle
s¡¯autofinance pour l'achat
du fonds. Dont acte.
Elle souhaite juste une
aide bancaire pour son
d¨¦marrage. ¡°J¡¯ai demand¨¦
60.000, aucune banque
ne m¡¯a suivie, j¡¯¨¦tais esto-
maqu¨¦e. Et surtout vex¨¦e.
On me disait que le pr¨ºt-
¨¤-porter ¨¦tait une zone ¨¤
risque...¡±. Qu¡¯importe, elle
met ses deniers personnels
pour boucler son budget
et donne le top d¨¦part ¨¤ la
boutique en ao?t dernier
(pari os¨¦). Elle voit imm¨¦-
diatement venir ¨¤ elle une
client¨¨le internationale
ais¨¦e, ¡°les ¨¦l¨¦gantes Russes
connaissent parfaitement
ce type de produits¡±. Hors
une ou deux exceptions, comme la belle marque
espagnole Andres Sarda, elle mise en priorit¨¦
sur le tr¨¨s haut de gamme franais et italien,
celui "qui fait r¨ºver le monde entier¡±. Chantal
Thomass, La Perla, Fifi Chachnil, Les Jupons de
Tess, Maison Close, Ritratti, Paladini, la s¨¦lec-
tion de Gwenola Le Gall cible aussi un savoir-
faire quasi-historique qui
sait ce qu¡¯est la v¨¦ritable
corseterie, et matrise
comme il se doit le travail
de la soie et des dentelles.
En compl¨¦ment d¡¯objet,
elle propose quelques v¨ºte-
ments, des robes habill¨¦es
de Max et Moi, de Renato
Nucci et les cuirs de la Mai-
son Fabre. Luxe et glamour
sont de retour.
Jolle Baeta
2, avenue de Su¨¨de, Nice
One-Too dans ses murs ¨¤ Carros
Le leader de la conception d¡¯outils innovants destin¨¦s
¨¤ la fili¨¨re automobile y regroupe sa filiale Contact Azur,
favorisant une production 100% made in France.
n a cq u ¨¦r a nt , v ia
une SCI, les anciens
locaux de l¡¯ascenso-
riste Mea sur la zone
industrielle de Carros, One-
Too change de dimension.
Sur ce terrain d¡¯un hectare,
nous disposons de 3000m
d¡¯ateliers avec des possibi-
lit¨¦s d¡¯extension, pr¨¦cise
Jean-Pierre Marlier, PDG
de One-Too. Nous y avons
investi 600.000 pour les
adapter et y transf¨¦rer notre
filiale Contact Azur, un
fabricant de faisceaux ¨¦lec-
triques, dont nous reprenons
l¡¯int¨¦gralit¨¦ du capital en fin
d¡¯ann¨¦e. Et nous avons ¨¦ga-
lement rapatri¨¦ ¨¤ Carros une
partie de sa production qui
¨¦tait r¨¦alis¨¦e en Tunisie. On
s¡¯inscrit r¨¦ellement dans le
made in France.
Avec plus de 40 sala-
ri¨¦s pour un chiffre d¡¯affaires
consolid¨¦ de pr¨¨s de 7M cette
ann¨¦e sur les deux soci¨¦t¨¦s,
One-Too confirme un beau
d¨¦veloppement. Cl¨¦ de serrage
¨¦lectronique, mesure d¡¯effort,
machine d¡¯insertion de cour-
roies¡­ Depuis 40 ans, la PME
mise sur l¡¯innovation pour
s¡¯imposer aupr¨¨s des firmes
les plus exigeantes au monde.
Il y a quelques mois, elle a
d¨¦croch¨¦ un march¨¦ aupr¨¨s de
Renault pour ¨¦quiper les sites
de production d¡¯un syst¨¨me de
surveillance de pression des
pneumatiques, obligatoire sur
tous les v¨¦hicules ¨¤ partir de
novembre 2014. Onze ¨¦quipe-
ments sont pr¨¦vus en Europe
pour une commande de pr¨¨s
d¡¯un million d¡¯euros. Fiat est
¨¦galement int¨¦ress¨¦e. L¡¯entre-
prise met au point avec PSA
un appareil pour d¨¦tecter la
cause de bruits parasites. Et au
salon Equip Auto ¨¤ Paris du 16
au 20 octobre, One-Too d¨¦voi-
lera sa cl¨¦ de mesure assurant
des op¨¦rations de serrage opti-
mis¨¦ qui a d¨¦croch¨¦ le label de
l¡¯Observeur du design 2014.
L¡¯entreprise s¡¯appuie sur son
savoir-faire pour diversifier ses
fournisseurs notamment dans
l¡¯a¨¦ronautique, la m¨¦canique
de pr¨¦cision. Pour Air Liquide,
nous d¨¦veloppons un syst¨¨me
de contrle de la pression des
bouteilles d¡¯oxyg¨¨ne, un facteur
essentiel dans le secteur m¨¦di-
cal. One-Too m¨¦rite plus que
jamais son titre de matre
ing¨¦nieur en outils innovants
pour l¡¯industrie et le nouveau
site de Carros contribuera ¨¤
¨¦largir sa gamme de produits.
Michel Bovas
E
E
Pour Gwenola Le Gall,
le march¨¦ de la lingerie de luxe
est tr¨¨s porteur. Elle aimerait
faire des ¨¦mules autour de
ses Folies d¡¯Eug¨¦nie et
proposer dans un avenir
proche son concept
cl¨¦ en main.
L¡¯aVIs DE La sEMaINE
Travail en soir¨¦e ou le dimanche :
la th¨¦orie du big Benn
Au del¨¤ du simple bon
sens, les achats qui ne
sont pas r¨¦alis¨¦s le soir
ou le dimanche ne sont
pas r¨¦alis¨¦s ¨¤ un autre
moment. Pour certaines
enseignes, le dimanche
repr¨¦sente 30% du chiffre
d¡¯affaires de la semaine¡­
Imposer la fermeture ¨¤
tous les magasins en
horaires d¨¦cal¨¦s, c¡¯est
d¨¦courager des actes
d¡¯achat, et au final faire baisser la consommation : ainsi
s¡¯exprime Jacques Benn, pr¨¦sident des DCF (Direc-
teurs commerciaux de France) au sujet de cette ¨¦ni¨¨me
pol¨¦mique aux accents pr¨¦-¨¦lectoraux. Les r¨¦centes
d¨¦cisions de justice, qui vont dans le sens d¡¯une limita-
tion de la libert¨¦ contractuelle au sein des entreprises,
d¨¦montrent que la loi de 2009 n¡¯a conduit qu¡¯¨¤ l¨¦gali-
ser partiellement certaines pratiques sans v¨¦ritablement
moderniser les commerces. La loi a cr¨¦¨¦ une situation
de flou juridique extr¨ºmement dangereuse. En outre, les
syndicalistes dont la mission est de prot¨¦ger les salari¨¦s
vont souvent ¨¤ l¡¯encontre de leur volont¨¦ et de leur int¨¦-
r¨ºt pour des raisons id¨¦ologiques en d¨¦calage complet
avec la r¨¦alit¨¦. Et le pr¨¦sident d¡¯ajouter, avec une pointe
d¡¯humour amer : imposer ¨¤ des enseignes de fermer
juste au moment o¨´ leurs clients ont enfin le temps de
consommer, c¡¯est une perte s¨¨che pour le commerce
franais et pour l¡¯emploi. Avec de telles d¨¦cisions de
justice, ce sont les Ple Emploi qu¡¯il va falloir ouvrir le
dimanche¡­ Les DCF demandent donc d¨¨s ¨¤ pr¨¦sent
au gouvernement de voter une loi de lib¨¦ration du com-
merce, laissant ¨¤ chaque ¨¦tablissement la libert¨¦ de fixer
ses horaires et jours d¡¯ouverture, sans interf¨¦rence des
pouvoirs publics, sur tout le territoire franais, tout en
garantissant le respect du volontariat des salari¨¦s et d¡¯une
r¨¦mun¨¦ration major¨¦e en horaires d¨¦cal¨¦s. C¡¯est le seg-
ment de l¡¯htellerie-restauration qui doit bien se marrer
en ce moment¡­
IA
One-Too est d¨¦sormais un des leaders nationaux
sur la conception d¡¯outils innovants pour le secteur de l¡¯automobile.
> Les 10 et 11 octobre se tient ¨¤ Nice le 1er congr¨¨s
mondial de... bateaux ¨¦lectriques. Des repr¨¦sentants
hollandais, norv¨¦giens, japonais ou am¨¦ricains viennent
pr¨¦senter leur vision et les perspectives du march¨¦. Outre
le congr¨¨s, six bateaux 100% propres et silencieux sont
en d¨¦monstration pour les visiteurs. www.plugboat.com
> Balitrand option drive in : associ¨¦e ¨¤ BigMat, l'ind¨¦-
pendant leader europ¨¦en des n¨¦goces de mat¨¦riaux,
l'enseigne bocassienne emprunte ¨¤ la grande distribu-
tion alimentaire un concept en plein essor, le drive, qui
permet ¨¤ la client¨¨le (professionnels et artisans) de char-
ger les mat¨¦riaux directement et de payer ¨¤ une caisse
ext¨¦rieure. Nouveau, nouveau... Leroy Merlin, ¨¤ Nice, le
fait d¨¦j¨¤ depuis longtemps.
> L'incertitude, une chance pour l'entrepreneur ? En
tout cas un sacr¨¦ paradoxe, diss¨¦qu¨¦ ce 15 octobre ¨¤
SKEMA Sophia par Christophe Brun (co-fondateur de
Storyginal) et Dominique Vian (professeur en entrepre-
neuriat), dans le cadre du cycle Innovation & Connais-
sance. Infos www.skema-bs.fr/skema-espert/ inscription.
> L'espace embauche : plusieurs centaines de postes
dans la fili¨¨re a¨¦ronautique et spatiale sont ¨¤ pourvoir ce
17 octobre ¨¤ Marignane pour le 3e forum d¨¦di¨¦. A l'ori-
gine de cette grande op¨¦ration s¨¦duction, Ple Emploi
et le Ple P¨¦gase, forts des 35.000 emplois g¨¦n¨¦r¨¦s par
le secteur en 2012 sur la r¨¦gion PACA. Pour les Alpes-
Maritimes, trois entreprises cherchent les bons profils :
AES Ingenierie, Thales Alenia Space et Studiel.
> Semaine de la cr¨¦ation d'entreprise de l'ADIE : le
march¨¦ niois ¨¤ l'honneur. A 35 ans, Alexis Al¨¦onard
d¨¦croche le s¨¦same, et sera donc aid¨¦ par l'association
et la BPCA dans son activit¨¦ de vente sur le Cours Saleya,
en nocturne, de bijoux et d'objets d¨¦co fabriqu¨¦s par une
coop¨¦rative de producteurs br¨¦siliens sp¨¦cialis¨¦e dans
"l'or v¨¦g¨¦tal".