background image
l
Vendredi 4 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
6 l
Collectivit¨¦s
Collectivit¨¦s
Le SICTIAM voyage
jusqu¡¯en Afrique
Fort de son expertise, le syndicat mixte intervient sur l¡¯ensemble de la r¨¦gion PACA et m¨ºme au-del¨¤,
en attendant d¡¯exporter sa matrise dans la d¨¦mat¨¦rialisation aux institutions publiques d¡¯ici et d¡¯ailleurs.
e sont les sur-
prises de l¡¯ap-
pel d¡¯offres
¨¤ Assistance
¨¤ matrise d¡¯ou-
vrage (AMO) lanc¨¦
r¨¦cemment. Dans le
document, on peut
en effet lire que la
M¨¦tropole envisage-
rait de r¨¦aliser par
le biais d'un PPP
(partenariat public-
priv¨¦) la section ¨¤
l¡¯air libre de la ligne 2
du tramway (Grosso-
CADAM), ¨¤ l¡¯instar des trams de
Reims ou de Dijon. Ce choix sera
ent¨¦rin¨¦ ¨¤ l'issue d'une ¨¦valuation
men¨¦e par la Mission d¡¯appui aux
PPP, apr¨¨s saisine par la M¨¦tro-
pole d¨¨s ce mois d'octobre. Si
l¡¯option est valid¨¦e, le calendrier
serait le suivant : publication
de l'appel d'offres juste apr¨¨s
les municipales, signature
du contrat de partenariat en
octobre 2015 et d¨¦marrage des
travaux en mars 2016. Ce PPP
concernerait l'ensemble des
travaux de surface propres au
tram'(plateforme, r¨¦seaux, quais
stations, d¨¦pt au CADAM, mat¨¦-
riel roulant...) sur un an, plus l'en-
tretien, la maintenance et le renou-
vellement dudit mat¨¦riel durant
28 ans. Par contre, l'am¨¦nagement
urbain de la voirie, le parc-relais
et la gestion de la ligne resteraient
sous responsabilit¨¦ directe de la
M¨¦tropole. Autre modification :
la sortie pr¨¦vue initialement sur le
port s¡¯effectuerait par une tr¨¦mie
rue Antoine Gauthier, avec termi-
nus en surface sur la
place Ile-de-Beaut¨¦.
Le tunnel serait r¨¦a-
lis¨¦ sur toute la lon-
gueur Grosso-S¨¦gu-
rane. Mais le g¨¦nie
civil des stations
Durandy et Gari-
baldi ne serait r¨¦a-
lis¨¦ qu'en phase 2, de
m¨ºme que la tr¨¦mie
Gauthier, soit sur la
p¨¦riode 2017-2020.
On ne sait si le PPP
sera aussi utilis¨¦ pour
la ligne 3 (CADAM /
Saint-Isidore), mais il permettrait
de livrer plus rapidement l¡¯ou-
vrage (2018). Autre incertitude :
la vox populi aura-t-elle raison du
fameux tunnel ? La p¨¦tition lan-
c¨¦e par le groupe Changer d¡¯Ere
a tenu ses promesses, et Patrick
Allemand, fort de ces d¨¦sappro-
bations dment sign¨¦es, devrait
s¡¯opposer ¨¤ la d¨¦cision municipale
de m¨¦tro-tram¡¯ avec de nouvelles
armes politiques, ¨¤ quelques mois
des municipales.
Michel Bovas
Nice : nouveau terminus pour le tram' ?
Plus de sortie sur le port, mais sur la Place Ile de Beaut¨¦.
Les usagers des quais respirent, la rue S¨¦gurane tremble¡­
C
En bref
eMPLOI
IBM La Gaude : suspense¡­
Le si¨¨ge France, qui devait informer son
personnel ce 30 septembre sur l¡¯¨¦ventuel
glissement du site gaudois vers celui retenu
par Big Blue dans la verte vall¨¦e estro-
sienne, a sursis ¨¤ cette annonce.
Plusieurs raisons ¨¤ cela, dont la d¨¦cision
de la CGT d'attaquer devant le TGI de Nan-
terre le PSE d¡¯IBM France afin d'obtenir sa
suspension puis son annulation. Le syndi-
cat s'oppose aux 689 suppressions d'un
PSE jug¨¦ inique au regard des ¨¦normes
b¨¦n¨¦fices de la multinationale et au rabais,
en raison de moyens insuffisants d¨¦ploy¨¦s
par celle-ci, faisant l¡¯¨¦conomie des reclas-
sements (pourtant une obligation l¨¦gale). Si
le r¨¦f¨¦r¨¦ du 22 octobre est adopt¨¦, la donne
changerait puisque Nice Meridia n'offre pas
la surface n¨¦cessaire ¨¤ l'accueil de tout le
personnel de La Gaude¡­ Michel Meni n¡¯a
pas laiss¨¦ passer l¡¯occasion de rappeler
que la location des locaux historiques d¡¯IBM
sur sa colline, consentie ¨¤ un cot cadeau,
permet ¨¤ la multinationale de rester sur
son territoire et de poursuivre ses activit¨¦s
dans les meilleures conditions. Un maire ¨¤
qui les syndicats ont rendu hommage, et
qui reste ¨¤ la disposition des responsables
d¡¯IBM pour proposer de nouveaux am¨¦na-
gements avec les propri¨¦taires, en phase
avec l¡¯activit¨¦ d¡¯IBM (campus, logements
¨¦tudiants, accueil d¡¯entreprises...)
JP
n un peu plus de 20 ans,
le SICTIAM (Syndicat
intercommunal des col-
lectivit¨¦s informatis¨¦es
des Alpes M¨¦diterran¨¦e) est
devenu incontournable pour
l¡¯informatisation des institu-
tions publiques du d¨¦parte-
ment. Mieux, il a ¨¦largi ses
interventions au Var, aux Alpes
(04 et 05), au Vaucluse, aux
Bouches-du-Rhne et m¨ºme
au Gard. Dans ses locaux aux
portes de Sophia, une cinquan-
taine d¡¯ing¨¦nieurs et de techni-
ciens conoivent ou adaptent
les syst¨¨mes les plus sophisti-
qu¨¦s pouvant aider les collecti-
vit¨¦s dans la d¨¦mat¨¦rialisation
num¨¦rique de leurs documents
administratifs, leurs archivages
ou leurs transmissions.
Pr¨¨s de 250 adh¨¦rents (ils
¨¦taient 20 ¨¤ sa cr¨¦ation), princi-
palement des communes (164)
mais aussi des intercommuna-
lit¨¦s, des syndicats mixtes (37),
des CCAS (14), la Chambre
d¡¯agriculture, le Conseil g¨¦n¨¦ral,
et m¨ºme l¡¯EPA de la plaine du Var,
contribuent ¨¤ son budget (4M), dont
un quart est consacr¨¦ au d¨¦veloppe-
ment des outils informatiques ou ¨¤
l¡¯adaptation des logiciels.
La palette d¡¯interventions du
SICTIAM est large, mais son
d¨¦nominateur commun reste l¡¯ac-
compagnement des collectivit¨¦s dans
le passage du papier au num¨¦rique,
avec tout ce que cela implique en
mati¨¨re de s¨¦curisation de transmis-
sion, d¡¯archivage ou d¡¯authentifica-
tion. Le syndicat apporte aussi un
conseil en assistance ¨¤ la matrise
d¡¯ouvrage (syst¨¨me de vid¨¦osur-
veillance, am¨¦nagement num¨¦rique
d¡¯un territoire, projets open source,
march¨¦s s¨¦curis¨¦s¡­), forme les per-
sonnels ou propose des centrales
d¡¯achat pour mat¨¦riels (informa-
tique, t¨¦l¨¦phonie, reprographie¡­).
En 2011, Avignon nous a demand¨¦ de
r¨¦organiser son syst¨¨me d¡¯information
des citoyens avant de nous confier la
gestion du courrier, la d¨¦ma-
t¨¦rialisation des documents et
plus r¨¦cemment la gestion et
la maintenance de ses 1.000
postes informatiques, pr¨¦-
cise Francis Kuhn, directeur
g¨¦n¨¦ral du syndicat. Pour le
Conseil g¨¦n¨¦ral, nous avons
mis en place un syst¨¨me cen-
tralis¨¦ de consultations de la
commande publique destin¨¦
aux PME. C¡¯est ¨¦galement
une plate-forme de gestion
de la relation citoyenne tes-
t¨¦e par Biot ou la Commu-
naut¨¦ de communes Vall¨¦es
d¡¯Azur. Sont en cours la
cr¨¦ation d¡¯une plate-forme
d¡¯archivage et une offre en
h¨¦bergement des serveurs
en data center via des centres
existants ¨¤ Sophia, Fr¨¦jus
ou Toulon. Le SICTIAM tra-
vaille aussi avec des startups
locales. Avec France Labs,
nous d¨¦veloppons un moteur
de recherche triant les mails
apr¨¨s analyse. Reconnu par
six autres organismes simi-
laires en France, l¡¯azur¨¦en SICTIAM
est aussi sollicit¨¦ hors de l¡¯Hexagone.
Le minist¨¨re des Affaires ¨¦trang¨¨res
lui a r¨¦cemment demand¨¦ d¡¯aider la
Mauritanie ¨¤ num¨¦riser ses collecti-
vit¨¦s. Sacr¨¦e reconnaissance¡­
Michel Bovas
E
L'¨¦quipe dirigeante du SICTIAM : St¨¦phane Vangheluwe (domaine applicatif),
Jean-Marie Mercolino (directeur g¨¦n¨¦ral adjoint), Francis Kuhn (directeur g¨¦n¨¦ral des services),
Thierry Thaon (relations et proximit¨¦ adh¨¦rents) et Pierre Pintaric (exploitation R&D).