background image
l
Vendredi 4 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
31 l
L¡¯InITIaTIVe De La seMaIne
Ouverture du second Miele Center de France
¨¤ Saint-Laurent du Var
Ni showroom ni
magasin classique, il
se veut un lieu d¡¯ex-
position ¡°actif¡±. Avec
l¡¯ouverture de ses
soixante-dix Miele
Center sur les cinq
continents, la firme
allemande a souhait¨¦
conforter sa notori¨¦t¨¦
et rendre encore plus
visibles les atouts
innovants de ses pro-
duits. Le nouvel et bel
espace de Saint-Lau-
rent du Var r¨¦pond
¨¤ ce concept. Tous
les appareils sont
branch¨¦s pour ¨ºtre
exp¨¦riment¨¦s devant
le consommateur,
explications pr¨¦cises
et d¨¦monstrations ¨¤
l¡¯appui. Culinaires, par exemple. A l¡¯¨¦vidence, le leader
mondial de l¡¯¨¦lectro-m¨¦nager ¡°premium¡± ne s¡¯embarrasse
par de superficiel. Ni d¡¯une sophistication outr¨¦e qui trans-
forme un usage en casse-t¨ºte. ¡°Nous misons depuis tou-
jours sur une technologie utile, d'avant-garde, mais toujours
d'utilisation simple et confortable. Et aussi sur une fabrica-
tion durable,¡± pr¨¦cise Gustav Sch¨¹tz, directeur g¨¦n¨¦ral de
Miele France. ¡°Tous nos produits ont une dur¨¦e moyenne
de vie de vingt ans et nous fournissons des pi¨¨ces d¨¦ta-
ch¨¦es quinze ans apr¨¨s l¡¯arr¨ºt de la fabrication de certains
appareils. Notre coh¨¦rence avec l¡¯¨¦cologie est une culture
maison, car nous recyclons depuis longtemps entre 80 et
90% de nos produits¡±. Ces produits justement ? Le gros
et le petit ¨¦lectro-m¨¦nager, point barre. Le domaine qui
fait le succ¨¨s de cette maison familiale depuis cent-treize
ans. Miele a ¨¦t¨¦ fond¨¦e par Carl Miele et Reinhard Zin-
kann en 1899 ¨¤ G¨¹tersloh o¨´ elle a encore son si¨¨ge. La
quatri¨¨me g¨¦n¨¦ration des familles Miele et Zinkann est
toujours aux commandes pour un ¡°immer besser¡± (tou-
jours mieux), une fabrication r¨¦alis¨¦e ¨¤ 80% en Allemagne,
et un pourcentage de 5% du C.A. (3,15 milliards d¡¯euros
en 2012) consacr¨¦ au d¨¦partement R&D. L¡¯innovation ?
Permanente et r¨¦fl¨¦chie, associ¨¦e ¨¤ un design somptueux.
¡°La gamme G 6000 est d¨¦j¨¤ en place ¨¤ Saint-Laurent du
Var, avant l¡¯arriv¨¦e du s¨¨che-linge ¨¤ ¨¦nergie solaire et de
la domotique via ZigBee¡±. Entre autres. ¡°Steve Jobs ¨¦tait
un grand fan de Miele, il l¡¯a ¨¦crit dans l¡¯un de ses livres¡±,
confie Gustav Sch¨¹tz. Hommage...
JLB
285, avenue de Verdun, Saint-Laurent du Var
La Riviera franaise est un ple strat¨¦gique
pour Miele qui veut cibler les client¨¨les
locale et internationale et ¨ºtre un
acc¨¦l¨¦rateur d¡¯affaires en synergie
avec les revendeurs.
Indiscr¨¦tions
Entreprises
Entreprises
lle fut l¡¯une des
premi¨¨res ¨¤ inves-
tir le cr¨¦neau.
Aujourd¡¯hui, sur
toutes les mers du monde
et dans toutes les langues,
Dolphin Wear est syno-
nyme d¡¯uniformes. En la
rachetant, Patrick Gilliot
partait pourtant ¨¤ l¡¯aven-
ture : aucune comp¨¦tence
particuli¨¨re, ni dans l¡¯uni-
vers du yachting, ni dans
celui du textile, mais
une solide expertise en
gestion et en marketing
acquise dans de grands
groupes industriels. A
son arriv¨¦e, huit per-
sonnes s¡¯affairaient bou-
levard d¡¯Aguillon, elles
sont d¨¦sormais 19. Un
tour de force, n¨¦ d¡¯une
r¨¦organisation compl¨¨te des
activit¨¦s : nous avons renforc¨¦
nos gammes, et propos¨¦ du sur-
mesure en petites quantit¨¦s,
20, 40, 60 pi¨¨ces, alors que nos
concurrents asiatiques parlent
en milliers d¡¯unit¨¦s. Nous
misons sur la personnalisation
et la qualit¨¦, pour un cot qui
reste raisonnable. Et si en
mati¨¨re de mode, le yachting
garde ses traditionnels codes
bien ancr¨¦s, shorts et polos
en t¨ºte, toutes les excentrici-
t¨¦s sont permises : comme ce
propri¨¦taire de bateau qui a
r¨¦cemment fait assortir v¨ºte-
ments et maillots de bains ¨¤¡­
ses tableaux. Nous sommes
dans du pointu, que l¡¯on ne
pouvait pas r¨¦aliser technique-
ment il y a encore cinq ans.
Et en pleine crise, le chiffre
d¡¯affaires de Dolphin Wear
explose : entre 2009 et 2012,
il a tout simplement doubl¨¦,
toisant ¨¤ 2,5M l¡¯ann¨¦e der-
ni¨¨re. Et ce grce ¨¤ de
nouveaux horizons. Si un
positionnement initial sur
Antibes, m¨¨re-patrie du
yachting europ¨¦en, reste
la clef du d¨¦veloppement
actuel, il s¡¯agit maintenant
d¡¯investir d¡¯autres quais.
Dolphin Wear ouvre un
showroom en nom propre
¨¤ Majorque, et engage
quelques partenariats
bien calcul¨¦s sur Malte,
La Ciotat, Barcelone, la
Hollande ou Saint-Mar-
tin. Ce mois-ci, direction
Viareggio, the place to be¡­
Nous travaillons avec des
magasins d¨¦j¨¤ existants.
Nous ne sommes pas
concurrentiels, mais plu-
tt compl¨¦mentaires. Et
nous voulons nous ouvrir
sur une autre client¨¨le, celle des
bateaux un peu plus petits que
notre cible habituelle. Car la
concurrence est ailleurs, aux
USA ou en Nouvelle-Z¨¦lande.
Nous sommes dans le Top 5
mondial du segment, avec 900
clients dont 44 des 100 plus
grands yachts du monde¡­
De quoi se faire connatre sur
toutes les mers du globe.
Isabelle Auzias
www.dolphinwear.com
Dolphin Wear,
le prestige de l¡¯uniforme antibois
Cr¨¦¨¦e en 1989 et reprise en 2008 par Patrick Gilliot, un Alsacien passionn¨¦
par la mer, l¡¯entreprise sp¨¦cialis¨¦e dans la conception et la vente d¡¯uniformes
pour ¨¦quipages de yachts multiplie les caps.
E
104 : c'est le nombre de postes qu'Air France
s'appr¨ºterait ¨¤ supprimer ¨¤ Nice (sur 800 en
France). Aucune info ne filtre quant ¨¤ la base AF
ouverte il y a tout juste un an, mais il semblerait,
au vu des suppressions envisag¨¦es, qu'EasyJet ait
d¨¦finitivement gagn¨¦ la bataille du low cost.
Un htel en or : Dior et Gucci auraient d¨¦j¨¤
sign¨¦ pour ¨ºtre pr¨¦sents au Park Htel nouvelle
version, sur la rue de Verdun ¨¤ Nice. Plutt une
bonne news pour un quartier qui perdait jusqu¡¯ici
ses grandes griffes¡­
Les tribulations politiques du sous-pr¨¦fet Floc'h
continuent : apr¨¨s sa d¨¦mission des services de
l'Etat en mars dernier, son rendez-vous manqu¨¦
avec Villefranche pour la prochaine municipale, le
voil¨¤ aujourd'hui annonc¨¦ sur la liste de St¨¦phane
Cherki, ¨¤ Eze. Le Breton est un ¨ºtre tenace...
Mobilisation g¨¦n¨¦rale pour Dow Chemical, leader mon-
dial de l'industrie chimique : il ouvre son site sophipolitain
¨¤ l'occasion de la F¨ºte de la science (du 9 au 13 octobre)
et pr¨¦sente une expo intitul¨¦e "la chimie, des solutions au
quotidien", qui retrace l'impact de la fili¨¨re sur une maison-
n¨¦e. Les laboratoires de Sophia regroupent quatre unit¨¦s
de d¨¦veloppement d'applications industrielles pour une
centaine de salari¨¦s.
Initiatives & Entreprises
Patrick Gilliot