Avec Wever, le covoiturage file bon train [VIDEO]

POB-page8-Wever
L’application va être étendue à l’ensemble des Alpes-Maritimes.
Avant un déploiement rapide dans toute la France.

Lauréat du concours Challenge Jeunes Pousses en 2015 (voir Tribuca n°786), Wever a connu depuis une trajectoire fulgurante. L’application de covoiturage urbain a séduit environ 3.000 utilisateurs avec sa version bêta. Cette semaine, son créateur Thomas Côte est passé à la vitesse supérieure : «toutes les villes azuréennes sont désormais disponibles pour des trajets intra-muros ou inter-cités.» Destiné au départ à la communauté étudiante, le concept de Wever est désormais élargi aux travailleurs et aux spectateurs d’événements. «Nous voulons bénéficier à l’ensemble du territoire, à tous ses acteurs et pas seulement à une cible, souligne Thomas Côte. Après avoir dessiné nos lignes de covoiturage en fonction d’un diagnostic terrain, nous avons contacté les organisations professionnelles, les entreprises et les collectivités qui pouvaient avoir des besoins spécifiques  en matière de stationnement ou d’accessibilité.» Des passerelles sont ainsi dressées avec l’OGC Nice, la FAGE, le Parc naturel des Préalpes d’Azur, Vinci, Allianz ou la Métropole NCA. Et surtout Sophia (voir notre vidéo).

Retrouvez la suite dans le N°831 de Tribune Bulletin Côte d’Azur à paraître vendredi 19 février 2016.

This Post Has Been Viewed 29 Times